top of page
Rechercher

Régression de sommeil et arrivée de bébé 2




Vous attendez un bébé et vous avez déjà un aîné ? Félicitations ! On pense à tous les avantages que cela va apporter, la joie d’avoir une fratrie et tous ces moments chaleureux !


Pour certains aînés cela peut engendrer une régression du sommeil. Seul jusqu’à présent, votre grand est confronté dès votre grossesse à toute cette attention envers ce petit frère ou cette petite sœur et peut ressentir de la jalousie.


Alors que votre aîné faisait plus ou moins ses nuits, vous constatez que ce n’est plus le cas et/ou que son sommeil de jour / de nuit est impacté à l'arrivé de bébé, voir même parfois pendant la grossesse.


Pas de panique c’est normal. Seul jusqu’à présent, votre enfant a besoin de trouver sa place dans cette famille qui s’agrandit. Il va avoir besoin de vous +++ et de votre réassurance.

Pas super le timing ? je vous l’accorde.


Je conseille

Dès la grossesse vous pouvez préparer votre enfant. Parlez-lui de ce bébé, lisez avec lui des histoires type « Tchoupi devient grand frère ». Expliquez-lui clairement ce qui va changer et ce qui ne va pas changer.

Faites les premiers achats de bébé avec lui, impliquez-le et demandez-lui son avis. Si c’est le bon moment, achetez à votre grand une nouvelle chambre pour que bébé récupère la sienne par exemple. Montrez-lui qu’il y a de la nouveauté pour lui aussi.


Je déconseille

Cependant, je déconseille fortement ce genre de discussions : « Super tu pourras jouer avec lui / avec elle ! ». La grossesse va déjà paraître interminable pour votre grand, alors il risque d’être extrêmement déçu et frustré de constater qu’à l’arrivée de bébé il lui faudra attendre encore de longs mois avant de pouvoir jouer avec lui. Expliquez-lui plutôt qu’un tout petit ne fait que dormir, manger, pleurer et valorisez-le dans son rôle de grand : vous aider comme il pourra pour les soins, le câliner, veiller sur lui etc…


Les changements à réaliser en amont

N'attendez pas l’arrivée de bébé pour faire des changements pour votre grand.

Par exemple, si votre aîné n’allait pas au centre le mercredi ou la semaine avant/après l’école, mettez-le déjà un peu au centre avant/pendant la grossesse. L’objectif est qu’il ne sente pas puni d’y aller, juste quand bébé arrive, parce que vous aurez moins de temps pour lui.


La régression, ça passe

Concernant le sommeil, si vous avez déjà suivi ces quelques conseils, on devrait « limiter la casse ». Malgré tout, acceptez cette régression, dites-vous que c’est aussi normal pour votre grand et ne vous énervez surtout pas contre lui. Prenez votre mal en patience, détendez-vous, ça passera !


Préparer son post-partum

Bien sûr, faites-vous aider sur tous les plans. On parle sans cesse de « préparation à l’accouchement » mais bien trop peu de PREPARATION AU POST PARTUM. Pensez à

« l’après », entourez-vous de personnes qui pourront vous aider. « Il faut tout un village pour élever un enfant ! » n’est-ce pas ?

Alors demandez dès la grossesse à vos proches, famille ou amis s’ils peuvent vous venir en aide pendant cette période sensible que ce soit pour les courses, l’entretien de la maison, récupérer votre aîné et le sortir un peu, prendre le relais avec bébé pour que vous puissiez dormir, vous cuisiner quelques plats, tout ce qui vous aidera.

Ainsi vous vous sentirez moins débordée et plus à même de vous occuper de bébé et de l’aîné qui se sentira moins « délaissé ».



Pour ceux qui ont les moyens, n’hésitez pas à faire appel à une doula qui vous sera d’une grande aide.


Quoiqu'il en soit, les régressions ne durent pas toute la vie alors courage, suivez ces conseils et ça ira !



46 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page